Abdoulaye Diop chez El Hadji Mansour Mbaye et El Hadji Samba Diabare Samb
06 Août 2019

Abdoulaye Diop chez El Hadji Mansour Mbaye et El Hadji Samba Diabare Samb

 Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a effectué lundi une visite de courtoisie chez El Hadji Mansour Mbaye, président des communicateurs traditionnels du Sénégal, et El Hadji Samba Diabaré Samb, un virtuose du xalam, deux « mémoires de nos valeurs culturelles ».

 Après l’accueil du ministre de la Culture et de la Communication à Ouagou Niayes, un quartier de Dakar, El Hadji Bécaye Mbaye, le secrétaire général des communicateurs traditionnels, a rappelé les relations entre El Hadji Mansour Mbaye et la famille du guide musulman El Hadji Malick Sy (1855-1922), l’un des propagateurs de la tidjaniya au Sénégal. « On ne peut pas parler de culture sans parler de notre patrimoine et de nos valeurs culturelles. Et je crois que l’une des mémoires de nos valeurs culturelles, c’est El Hadji Mansour Mbaye », dit le ministre. 

Abdoulaye Diop a dit qu’il était venu écouter les « conseils » d’El Hadji Mansour Mbaye, « un témoin de l’histoire du Sénégal». « C’est normal que le ministre de la Culture que je suis vienne faire une visite de courtoisie au président des communicateurs traditionnels. C’est aussi important de venir écouter (…) un témoin de notre histoire », a-t-il souligné. 

El Hadji Mansour Mbaye a remercié le ministre de la Culture et de la Communication pour la visite qu’il lui a rendue et a rappelé son « admiration » pour le président de la République, Macky Sall. «Je suis très content de cette visite. J’ai eu beaucoup de contacts avec des ministres depuis Alioune Sène (directeur de cabinet, puis ministre de la Culture de Léopold Sédar Senghor), jusqu’à vos prédécesseurs. Mais se déplacer spécialement pour moi, c’est un honneur», a dit El Hadji Mansour Mbaye. Le ministre qui était accompagné de son directeur de cabinet, Demba Faye, du directeur des arts, Abdoulaye Koundoul, de son conseiller technique Abdoul Aziz Dieng et d’autres collaborateurs, s’est rendu ensuite au quartier des HLM, chez El Hadji Samba Diabaré Samb, un «trésor humain vivant de l’Unesco».  M. Diop, accueilli par la chanteuse Aïda Samb, petite fille du musicien, a souhaité longévité et bonne santé au virtuose du xalam.

 

Site By People Input