Clôture du FESPAD au Rwanda : organisateurs et participants se félicitent de la réussite de l'événement
03 Août 2018

Clôture du FESPAD au Rwanda : organisateurs et participants se félicitent de la réussite de l'événement

Les rideaux sont tombés sur le 10ème festival panafricain de danse du Rwanda. Les organisateurs et les participants tirent un bilan satisfaisant de cet important événement qui a fortement contribué, et de fort belle manière, au rapprochement culturel et artistique des peuples du continent africain.

Ouvert le 29 juillet à Kigali, la capitale rwandaise, le festival panafricain de danse a connu son épilogue (FESPAD) ce jeudi 2 Août à Nyanza, la capitale de la province du Sud du pays. La cérémonie a enregistré la présence des autorités des pays invités parmi lesquelles le Sénégal, le Burkina Faso, la République Démocratique du Congo et le Congo.

Le temps de la clôture du FESPAD, Nyanza, ville à la fois agricole et d’élevage, située à près de 100 km au sud de Kigali, a été la capitale culturelle de l’Afrique avec la prestation de l’ensemble des troupes des pays invités. La troupe Nalaa Soleil d’Afrique du Sénégal, a fait forte sensation avec un beau spectacle très rythmé au son des tam-tams et des pas de danse qui n’ont pas laissé indifférents le public venu nombreux pour la cérémonie de clôture.

Le gouverneur de la province, Madame Marie Rose Mureshyankwano  a souhaité la bienvenue et exprimé toute sa reconnaissance aux pays participants qui, de par leur présence, ont contribué à la réussite de l’édition de cette année, en même temps qu’ils ont contribué à raffermir les liens de fraternité entre les Etats du continent par le biais de la culture.

De son côté, Madame Julienne Uwacu, ministre des sports et de la culture du Rwanda a magnifié la place de la culture dans la recherche de la paix et de l’unité de l’Afrique avant d’ajouter que la mutualisation de l’Umuganura (fête de la récolte) et du FESPAD donne tout son sens au thème choisi pour cette présente édition: « la Culture source de l’unité et du développement durable».  

Le ministre Abdou Latif Coulibaly a salué la qualité et le professionnalisme de l’organisation du festival avant d’ajouter « Nous avons admiré de belles collines en serpentant des routes sinueuses, visité des sites mémoriels comme le Mémorial du Génocide à Kigali et les lieux de sacrement de l’ancienne royauté du Rwanda dans la province de Musenza. Nous avons aussi apprécié les magnifiques berges léchées par le légendaire Lac Kivu dans la ville de Rubavu. Autant de plaisir et de joie que nous avons vécus durant le périple du FESPAD qui est assurément un vecteur et un moyen efficace de développement de la diversité culturelle », souligne le ministre.

Après avoir remis un magnifique tableau d’art de l’artiste plasticien sénégalais Daouda Ndiaye en guise de cadeau à sa collègue, le ministre, pour terminer, a exprimé au nom de Son Excellence le Président Macky Sall, toute la reconnaissance du Sénégal à Son Excellence le Président Paul Kagamé dont le leadership et la vision qui ont permis la tenue de cet événement culturel panafricain dans de très bonnes conditions.

La 10ème édition du FESPAD qui a bien vécu sous le signe de la paix, de la solidarité et de l’unité des peuples, a été un moment de vive émotion, plein de découvertes et de rencontres annonciatrices de belles perspectives de coopération culturelle entre les deux pays avec la prochaine signature d’une convention dans le domaine du patrimoine en attendant la tenue d’une commission mixte pour un accord global.

Rendez-vous est pris pour la 11ème édition du FESPAD qui se tiendra à la même période en 2020 au pays des mille collines.

Site By People Input