Chers artistes

Mesdames, Messieurs, 

C'est avec beaucoup de plaisir que je me retrouve parmi vous en ce haut lieu des arts. Le Ministère de la culture et du Patrimoine, à travers la biennale des arts de Dakar, a lancé un programme d'activités qui consistent à organiser une large concertation entre les acteurs du monde des arts visuels pour la formation, les infrastructures, la production et la promotion artistiques.

Au sortir du séminaire de formation sur les métiers des arts visuels, tenu à Dakar du 11 au 13 juin 2013, cette dynamique se confirme avec l'organisation de ce symposium sur la sculpture africaine, qui a lieu du 23 octobre au 06 novembre dans ce beau cadre du Villages arts.

Comme vous le savez, si la sculpture africaine traditionnelle est très connue dans le monde entier (on se rappelle encore de l'influence de l'art africain sur Picasso, Braques, Modigliani, Matisse, Derain, etc.,), la sculpture africaine contemporaine est très mal connue.

À travers ce symposium, le Ministère de la Culture et du Patrimoine veut impulser la créativité des artistes et favoriser leur participation active à la relance et au développement de la sculpture africaine.

 Celle-ci ne jouit pas de la même promotion que les autres disciplines des arts visuels, mais également, elle souffre d’un déficit réel de promotion.

La sculpture doit donc se  positionner dans un environnement caractérisé par :

1-  L’absence de promotion

2- L’inexistence de structure ou filière de formation dans ce domaine

3- L’insuffisance des espaces de présentation et de validation

4- Les opportunités et cadres d’échanges entre sculpteurs limités.

Pour toutes ces raisons, le Secrétariat Général de la Biennale a imaginé un évènement vivant, regroupant des sculptures de différents pays africains en vue de dynamiser et de développer la sculpture africaine.

Les objectifs du symposium sont nombreux :

Ø Promouvoir la sculpture africaine afin de lui assurer une plus grande visibilité.

Ø Aménager entre les deux biennales Dak’art 2012 et Dak’art 2014 un espace de rencontres, de réflexion et de partage d’expériences entre sculpteurs africains.

Ø Amener le sculpteur africain à réfléchir sur son art et à se perfectionner.

Ø Produire le contenu du salon de la sculpture africaine pour la Biennale de 2014.

Les résultats escomptés :

·        Un cadre d’expression et d’échanges est mis en place pour des sculpteurs de nationalités différentes, qui vont  chacun en ce qui le concerne, apporter sa spécificité et ses caractéristiques culturelles.

·        Le volet recherche et création du symposium permettra de mettre en exergue le potentiel créatif et  l’ingéniosité  du sculpteur africain.

·        L’exposition du salon de la sculpture africaine est créée à l’issue d’un atelier résidence d’une durée de 15 jours

Permettez-moi, mesdames messieurs, d'adresser mes chaleureuses félicitations au SG de la biennale et à toute son équipe.

Je déclare ouvert le symposium international sur la sculpture africaine de Dakar.

 

Site By People Input