MUSEE DES CIVILISATIONS NOIRES DE DAKAR :  L’exposition inaugurale sera centrée sur l’ « L’humain »
28 Novembre 2018

MUSEE DES CIVILISATIONS NOIRES DE DAKAR

L’exposition inaugurale sera centrée sur « L’humain »

Le Musée des civilisations noires dont l’inauguration officielle est prévue le 6 décembre prochain à Dakar, s’ouvrira par une exposition sur  "la proclamation de la valeur de l’humain », a indiqué le professeur Hamady Bocoum.  La trajectoire des civilisations africaines de Toumaï à aujourd’hui sera présentée. Selon M. Bocoum, « le fait que l’Afrique soit le berceau de l’humanité signifie que non seulement elle a été théâtre de l’hominisation, mais également du principe de l’humanisation continue de la terre ».  L’exposition inaugurale du Musée des civilisations noires va s’intituler "Civilisations africaines : création continue de l’humanité". Elle va consister à célébrer l’humanité de l’homme noire en cinq phases, de l’espèce homo jusqu’à nos jours.

Selon le professeur Bocoum, plusieurs sections de cette exposition inaugurale sont prévues à tous les niveaux du bâtiment du nouveau Musée de Dakar. Il précise que la manifestation va s’organiser autour d’un baobab en terre avec 12 mètres de haut et 20 tonnes, contribution du sculpteur haïtien Edouard Duval-Carrié.  L’apport de l’Afrique au développement des sciences et techniques, mais aussi de l’architecture sera illustré par la sélection d’extraits bien choisis de textes montrant la profondeur, la continuité et la discontinuité de la production.

L’exposition inaugurale du Musée des civilisations noires, prévue le 6 décembre prochain à Dakar, aura comme fil conducteur "la proclamation de la valeur de l’humain", 

Selon M. Bocoum, « le fait que l’Afrique soit le berceau de l’humanité signifie que non seulement elle a été théâtre de l’hominisation, mais également du principe de l’humanisation continue de la terre ». 

Des créateurs et des professionnels de la culture, des arts, ainsi que des responsables de fondations, mais également des ministres et un chef d’Etat ayant confirmé sa participation mais dont l’identité n’a pas été précisée.

Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, a jugé mardi "positif" le rapport de l’économiste sénégalais Felwine Sarr et de l’historienne française Bénédicte Savoy sur la restitution des biens culturels africains.

"Le Sénégal prend acte et considère positif le rapport qui va dans le sens d’une victoire. Notre pays est attentif (…) à la suite qui sera donnée au rapport présenté", a dit M. Coulibaly lors d’une conférence de presse qu’il a donnée conjointement avec le directeur général du Musée des civilisations noires, Hamady Bocoum.

"Le Sénégal est disposé à trouver des solutions avec la France", en vue d’une restitution de ses œuvres d’art, au cas où il y en a qui se trouvent dans ce pays, a-t-il ajouté.

Abdou Latif Coulibaly affirme que "toutes les œuvres identifiées comme la propriété du Sénégal, que la France voudrait bien nous prêter", seront réceptionnées par le Musée des civilisations noires, qui sera inauguré à Dakar le 6 décembre prochain.

Il s’agira d’une "restitution définitive" ou d’un "prêt" des biens culturels, de la France vers le Sénégal, selon M. Coulibaly.

Le Sénégal a demandé à la France une centaine d’œuvres d’art, spécialement pour l’exposition inaugurale du Musée des civilisations noires, selon M. Coulibaly. Le Musée des civilisations noires, dont l’inauguration aura lieu le 6 décembre prochain, ne souffre d’aucun problème de collection, a rassuré, mardi, son directeur général, Hamady Bocoum.

 "On dispose de tout ce que l’on veut. On dispose de Toumaï [surnom d’un crâne fossile de primate découvert en 2001 au Tchad dans le désert du Djourab], de sa crâne authentique aux sculptures modernes. On n’a aucun problème de collection", a-t-il vanté.

 M. Bocoum s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée aux préparatifs de la cérémonie d’inauguration du Musée des Civilisations noires.

Selon le directeur général de ce musée construit par la République populaire de Chine, la nouvelle structure a "beaucoup de choses à présenter". "On n’a pas de souci en terme d’archéologie", a souligné Hamdy Bocoum. Le Musée des Civilisations noires, construit grâce à la coopération sino-sénégalaise

Construit sur 4 niveaux pour une superficie totale de 13.785 m², il comprend des salles d’exposition, une salle de conférence, un auditorium de 150 places et des locaux administratifs.

Site By People Input